Voyager dans l’UE avec son chien

Avant de partir avec Oslo au delà des frontières françaises, quelques documents, vaccins ou accessoires étaient à prévoir, et je vais ici vous détailler tout ce à quoi nous avons du penser avant de partir aux Pays Bas, en Belgique ou en Italie cette année.

Les vaccins obligatoires dans l’Union Européenne

Rien de bien compliquer. Il s’agit tout simplement du vaccin rabique (contre la rage). Ce vaccin n’est pas obligatoire en France, mais il est obligatoire pour voyager dans un autre pays.

Il faut le prévoir à l’avance car le vaccin est efficace environ 1 mois après la première injection (je ne parle pas ici des rappels qui arriveront par la suite). Nous étions nous passer chez le vétérinaire 2 mois avant le départ.

Ce vaccin doit être inscrit sur un passeport de l’Union Européenne, qui sert de pièce d’identité de votre chien au-delà des frontières. Il faut bien penser à le préciser au vétérinaire ! Ce document, ainsi que le vaccin, reviennent à moins de 50 €.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à appeler votre vétérinaire afin de voir si d’autres vaccins pourraient être conseillés selon la région, le pays et la durée du séjour.

Les documents à emmener

Un chien doit être muni de :

  • Son passeport, remis par le vétérinaire, qui atteste du vaccin contre la rage
  • Son carnet de santé

Il est évident que votre chien doit être identifié, par puce ou par tatouage.

La trousse de secours canine

Si vous avez prévu des sorties sportives, comme des randonnées par exemple, il faut prévoir, comme pour nous, de quoi régler des problèmes de bobos. Je vous fais ci-dessous la liste qui nous a bien servi lors de notre dernier voyage :

  • la bétadine, qui doit être le seul désinfectant à utiliser, disponible en pharmacie
  • des compresses, des straps, en cas de coussinet ouvert par exemple
  • un renforceur de coussinets (nous utilisons la marque Solipat)
  • une ou deux paires de chaussons, qui peuvent être portés en anticipation d’une rude randonnée, ou pour protéger un coussinet abîmé (je vous laisse admirer Oslo avec son chausson sur la photo ci-dessous)
  • une pince à tique (LA base)

Quand Oslo s’est ouvert le coussinet, j’ai profité de ce nouveau réseau de téléphone européen pour appeler mon vétérinaire sans surcoût, qui a pu me conseiller sur le traitement à appliquer sur sa patte.

Alors si vous avez un doute comme moi, appellez un vétérinaire ! 🙂

Les accessoires de toutou

Premièrement, un chien dort tout comme nous. Comme nous voyageons en voiture avec elle, nous en profitons pour lui prendre un coussin de couchage. Mais si nous sommes plus chargés, un plaid roulé (pratique et petit) fait très bien l’affaire. Le tout est simplement de lui prévoir un espace de couchage.

Ensuite, un chien peut boire et beaucoup s’il fait chaud. Nous avons toujours sur nous une gamelle rétractable (hyper pratique, et disponible chez Flyingtiger) et une ou deux gourdes d’eau selon notre temps de sortie, juste pour la chienne. La gamelle est visible ci-dessous, accrochée à mon sac à dos 🙂

Le chien dans les transports en commun

Les chiens sont la plupart acceptés, mais c’est rarement gratuit. Vérifiez les tarifs auprès des compagnies de transport locales.

Prévoyez également une muselière, qui peut être obligatoire dans les transports. C’est d’ailleurs le cas pour prendre le train en Île-de-France, et en Italie.

La sécurité routière

En France, le chien doit être en cage ou attaché dans une voiture, sinon nous sommes passibles d’une amende. Je ne sais pas si c’est le cas dans tous les pays, mais si vous aimez votre chien, pensez à le sécuriser lui aussi lors de vos voyages en voiture.

L’idéal, c’est la caisse de transport. Mais cette solution est compliquée pour nous : nous avons une voiture taille S et un chien taille L. Dans le soucis de libérer le coffre tout en voyageant avec une chienne en sécurité, nous avons opté pour une sécurité avec son harnais. Le harnais de notre chienne est attachée à la ceinture de sécurité, via une attache prévue à cet effet. Il existe aussi des harnais « exprès » pour le transport en voiture, mais pour avoir déjà testé, les harnais de promenade ou de sport sont bien plus solides.

Nous avons aussi ajouté une protection sur les sièges arrières, car il est compliqué de demander à son chien de laisser ses pattes par terre pour ne pas salir les sièges.

Pour finir

Je ne parle pas de sa gamelle, ses croquettes, ses jouets… auxquels vous aurez penser. Mais j’espère que la liste ci-dessus vous aidera à préparer son prochain voyage.

Sur ce, un très beau voyage à vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s